Association avec Streamcore pour optimiser ses flux

Face à l’utilisation croissante du débit depuis le Covid-19, le CNPF a décidé de s’équiper de Streamcore pour obtenir une meilleure visibilité sur les flux.

En installant Streamcore dans plus d’une centaine de sites, le CNPF maîtrise davantage la performance de son réseau. Découvrez le témoignage d’Alain Posty, Chef de Service du Développement Numérique du CNPF.

Le Centre National de la Propriété Forestière est un établissement public, rattaché au Ministère de l’Agriculture, chargé du développement de la gestion durable des forêts privées.

Cela représente quelque 3,5 millions de propriétaires forestiers pour 12,6 millions d’hectares soit environ 23% du territoire. Le CNPF compte 500 personnes réparties sur 108 sites dans toute la métropole.

Quelles problématiques aviez-vous avant de faire appel à Streamcore ?

Avant le Covid-19, nous organisions nos réunions en présentiel. Depuis, nous avons mis en place de nouveaux outils incluant la visioconférence et le partage de documents. On s’est donc retrouvés en difficulté par rapport au débit. D’ailleurs à l’époque, les membres du CNPF utilisaient un VPN, car la 4G se révélait plus efficace. Par ailleurs, en procédant à des agréments de forêts privées, nous utilisons beaucoup de papier. Désormais, les documents sont dématérialisés, d’où une demande informatique de plus en plus importante.

Quels étaient vos besoins ?

Ce qui compte, ce n’est pas tant d’avoir un débit énorme, mais que l’utilisateur ait toujours la sensation que le réseau fonctionne correctement quand il se connecte. En parallèle, nous avions besoin d’expliquer l’origine du problème de débit. Enfin, nous souhaitions avoir la possibilité de vérifier certains éléments : une borne wifi mal configurée ou l’utilisation du réseau par un voisin d’un des sites par exemple. Auparavant, on travaillait “au doigt mouillé”. Désormais, on est en capacité de montrer à la direction que l’on maîtrise la performance du réseau.

Pourquoi avoir choisi Streamcore ?

Avant tout pour les hommes. Avec Streamcore, nous avons un super relationnel. Ils sont toujours là quand on a besoin d’eux ; et ça, c’est très important pour moi. Pour ce genre d’activité, c’est essentiel de pouvoir compter sur des gens disponibles. Je n’aurais pas pu trouver cela chez d’autres acteurs. Par ailleurs, je connaissais l’entreprise depuis longtemps, ayant été l’un de leurs premiers clients lors d’une précédente expérience professionnelle. Cela fait un an maintenant que nous travaillons avec Streamcore.

Comment s’est passée la phase d’installation ?

Ça s’est très bien passé. Personne n’a ressenti la coupure le temps de l’installation des sondes. Nous avons mis 40 jours pour équiper 100 sites ainsi que le datacenter. Au tout début, les gens ont eu le sentiment que l’on installait des boîtiers pour les fliquer ; et nous avons dû travailler sur cette partie-là. Nous avons aussi dû faire un gros travail de sensibilisation pour optimiser les usages de chacun au quotidien. Ils se sont rapidement rendus compte que l’installation de Streamcore permettait l’amélioration de leurs problématiques au quotidien.

Ça s’est très bien passé. Personne n’a ressenti la coupure le temps de l’installation des sondes. Nous avons mis 40 jours pour équiper 100 sites ainsi que le datacenter.
Alain Posty Chef de Service informatique et du Développement Numérique

Quelles fonctions utilisez-vous dans la solution ?

Nous utilisons la qualité de service, la répartition du service ainsi que le reporting à destination de la DSI. L’outil de reporting est particulièrement utile, car il permet d’avoir une image précise de la façon dont le réseau est utilisé chaque mois et quelles problématiques nous rencontrons. Pour ce qui est de l’aide au diagnostic, on l’utilise encore peu, car nous avons besoin de mettre une équipe en place. Mais nous avons l’intention de le faire, notamment en raison de l’arrivée de la VOIP et de la TOIP.

Avez-vous une anecdote à nous raconter sur ce que la solution Streamcore a fait pour vous ?

Oui, j’ai un exemple assez flagrant. Bon nombre de sites étant situés dans des zones résidentielles, certains voisins se servaient du réseau pour utiliser Spotify ou Netflix. Une fois le réseau reconfiguré, tout le monde a retrouvé du débit. Ce genre de résolution permet de démontrer à la direction que cet investissement a servi à quelque chose. Cela a également permis de changer les comportements de certains agents qui utilisaient le Wifi pour écouter la radio par exemple.

Quels bénéfices observez-vous au quotidien depuis l’installation de Streamcore ?

On obtient une véritable optimisation des flux. Avec le passage à la fibre, nous avons une connaissance de l’utilisation des flux ; de cette manière, nous pouvons optimiser la performance des réseaux et avoir une maîtrise financière.

Streamcore nous donne la possibilité de confronter nos chiffres avec notre opérateur, en visualisant quand ça tombe et quand ça remonte. Actuellement, je travaille sur le changement du réseau pour passer d’un réseau privé MPLS à un réseau directement connecté à Internet qui est moins cher. Nous préparons des tableaux pour montrer comment nos sites fonctionnent en coupure et non coupure. Cela va nous permettre d’en parler avec eux et de les confronter par rapport aux résultats. Par ailleurs, quand nous ouvrons un ticket chez eux, on leur envoie les chiffres. Les équipes chez notre opérateur se montrent ainsi plus réactives. Cela me permet de jouer de nouveau mon rôle de gestionnaire du budget.

Quel bilan tirez-vous de ce partenariat et recommanderiez-vous Streamcore à d’autres entreprises ?

Dans mes équipes, les ingénieurs et techniciens sont très satisfaits, car ils sentent qu’ils travaillent avec un outil rationnel, qui leur permet d’argumenter avec les agents et les responsables informatiques locaux. Le CNPF faisant partie du secteur public, nous n’avons pas d’objectifs en matière de ROI. L’unique ROI est l’optimisation des augmentations de débits aux endroits nécessaires. Auparavant, cela n’était pas possible. Je recommanderais Streamcore sans problème à d’autres entreprises. Elles ont tout à gagner, rien à perdre !